Corset, bustier, guêpière ou serre taille ?

Ce n’est plus vraiment une nouveauté, les bustiers, corsets, guêpières et autres serre tailles sont les nouveaux chouchous des admiratrices de lingerie fine et toute femme désireuse de plaire en possède bien un dans sa garde robe sexy. Mais beaucoup d’entre elles ne connaissent pas réellement les différences et les atouts de chacune de ces pièces de lingerie.

Et en effet, corset, bustier, serre taille et guêpière sont bien différents, tant pour ce qui est des matériaux de fabrication, de la façon de le porter, du maintien obtenu et de l’effet « correctif » qu’ils apportent. Et il est vrai qu’il peut être difficile de s’y retrouver entre tous ces modèles si différents et semblables à la fois, de plus, la tendance actuelle de mélanger les genres et créer des produits uniques rend la tâche encore plus ardue.

Le corset

Commençons par le corset, fabriqué à partir de tissus inflexibles, il est doté de lacets placés à l’arrière permettant de le serrer afin de compresser la taille et ainsi obtenir une silhouette bien particulière. Il est muni de baleines rigides (bien qu’elles soient dorénavant bien plus souples pour plus de confort) et aussi de crochets à lavant appelés des buscs. Il peut être décliné en bien des formes. Le plus couramment, il débute en bas des reins et remonte jusqu’en haut de la poitrine. Certains modèles sont aussi équipés de jarretelles mais ne sont pas pour autant des guêpières. Il faut une certaine habileté pour lacer un corset minceur en latex et un peu d’habitude pour le porter toute la journée.

Le bustier

Le bustier quand à lui est fait dans un tissu relativement « stretch », il débute généralement au niveau du nombril (mais parfois plus haut ou plus bas) et remonte au dessus de la poitrine. Il est muni de baleines souples et permet un gainage efficace sans toutefois compresser trop le corps et est ainsi plus agréable à porter qu’un corset bien que tout soit question d’habitude. Il est parfois muni aussi de laçages, mais leur but est plus esthétique que gainant. Il se ferme à l’aide de crochets le plus souvent à l’arrière.

Le serre taille

Passons maintenant au serre taille. C’est un type de corset bien particulier que l’on appelle également corset underbust (littéralement corset sous la poitrine) et qui lui ne s’étend que sur la taille. Comme son nom l’indique, il permet d’affiner la taille. Un véritable serre taille est fait dans les mêmes matériaux qu’un corset et est donc rigide et muni de laçages afin de vraiment remodeler cette partie du corps. Attention à ne pas le confondre avec la gaine qui elle est faite dans des matériaux souples et élastiques.

La guêpière

Le dernier élément de ce comparatif est évidemment la guêpière, elle associe les fonctions du bustier et de porte-jarretelles. Elle est donc plutôt souple mais tout de même gainante. Débute du bas des reins (ou l’on observe les jarretelles) et s’étend jusqu’au dessus du buste. Elle peut être munie de laçages décoratifs et sa fixation se fait à l’aide de crochets.

Pour conclure, pour les différencier, tout est question de tissu et de l’usage pour lesquels ils sont destinés. On trouve cependant un grand nombre « d’hybrides », et nombre de boutiques de lingerie fine proposent des modèles allant de la guêpière corsetée au bustier à lacets. Et si le corset et sa déclinaison serre taille peuvent être portés en tant que sous-vêtement ou en tant qu’habit, la guêpière et le bustier sont eux plutôt destinés à rester en dessous et se dévoiler plus intimement. Mais en matière de lingerie rien n’est figé, et rien n’indique si demain ne sera pas l’ère de nouvelles déclinaisons pour notre plus grand bonheur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *