Les tresses africaines : la grande tendance coiffure femmes

Les tresses africaines : la grande tendance coiffure femmes
Les tresses africaines : la grande tendance coiffure femmes

Remises à la mode par les stars du R’n’B, les tresses africaines sont LA grande tendance de l’été. Avec des techniques et des styles très différents, chacun peut y trouver son bonheur. Tresses collées, individuelles ou vanilles, les tresses africaines s’adaptent à toutes les chevelures… et à toutes les envies !

Les tresses africaines collées, ou plaquées, ou cornrows

Les tresses africaines : la grande tendance coiffure femmes
Les tresses africaines : la grande tendance coiffure femmes

Sous l’appellation de « tresses africaines » se cachent en fait différentes techniques. Les tresses africaines les plus connues sont les tresses plaquées, ou tresses collées. Dans les pays anglophones, on parle de cornrows. Comme leur nom l’indique, les tresses plaquées épousent la forme du cuir chevelu. Elles sont composées à l’aide de 3 mèches entrelacées et peuvent être fines ou épaisses. Les tresses africaines collées permettent aussi de dessiner de véritables motifs sur le crâne. Du coup, les coiffures à base de tresses plaquées sont très variées. Ces tresses africaines collées ont été remises au goût du jour par des chanteurs de R’n’B. Alicia Keys en est une fervente adepte. Désormais, la mode s’est répandue au point que les tresses africaines plaquées ornent les cuirs chevelus des stars les plus populaires, de Beyonce à David Beckham, en passant par Kim Kardashian et R Kelly.

Les tresses africaines individuelles ou nattes libres

Les tresses africaines : la grande tendance coiffure femmes
Les tresses africaines : la grande tendance coiffure femmes

Un autre style de tresse africaine assez répandu est celui des tresses individuelles, aussi appelées nattes libres. Là encore, il s’agit de tresses composées de trois mèches entrelacées. Mais, cette fois, les tresses n’épousent pas la forme du crâne. Elles partent du cuir chevelu et tombent librement. Pour que l’effet soit beau, ces tresses sont généralement assez fines. Cela permet d’obtenir un grand nombre de tresses, qui peuvent ensuite être regroupés pour structurer la coiffure. Ces nattes peuvent en plus être rallongées grâce à des rajouts. Une mèche synthétique vient compléter la tresse de cheveux naturels pour la prolonger. Christina Aguilera a plusieurs fois adopté ce style.

Les vanilles, ou kinky twists

Le dernier type de tresses africaines qui se répand de plus en plus, ce sont les kinky twist, ou vanilles. Ces tresses africaines donnent un rendu semblable à de fines cordelettes. Les kinky twists ne sont pas plaquées, mais tombent librement. Elles partent du cuir chevelu et son tissées avec 2 mèches entrelacées. Les tresses africaines vanilles permettent de coiffer les cheveux crépus, tout en gardant un bon volume, contrairement aux tresses plaquées et individuelles. On peut aussi allonger la coiffure grâce à des rajouts. Là encore, c’est Alicia Keys qui a lancé le mouvement…

Les soins des tresses africaines

Les tresses africaines durent de 1 à 4 mois. Pendant tout ce temps, le cheveu sera immobilisé et la tension sur le cuir chevelu importante. Il faut donc attacher beaucoup d’importance au soin des tresses africaines. On conseille de procéder à un shampoing 1 fois par semaine, en diluant au préalable le produit dans l’eau. Il faut masser le cuir chevelu, très délicatement, avant de rincer abondamment. On procède ensuite de la même façon avec un après shampoing nourrissant. En plus de ce soin, il faut hydrater les cheveux tous les jours, en pulvérisant de l’eau sur les tresses africaines. Vous pouvez apporter un peu d’éclat à vos tresses africaines en appliquant une huile brillance en spray, 2 fois par semaine. Enfin, il ne faut jamais tresser à nouveau des cheveux qui viennent juste d’être détressés. Il faut attendre au moins 2 semaines.

Le saviez-vous ?

A l’origine, les tresses africaines étaient destinées à informer sur l’ethnie, le statut marital, la caste sociale…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *